Retour à l'accueil du blog

Magique Trail du Sancy !

Trail du Sancy
Trail du Sancy - © DR

A peine un mois s’est écoulé après mon abandon sur l’UT4M. Nous sommes le 27 septembre, il est temps de relever un nouveau défi… Le trail du Sancy, un parcours qui tourne autour du Mont Dore. Magique !

Le réveil sonne. Il est 3H33. En réalité, je suis réveillé depuis une petite heure, impatient de me préparer pour le départ. Je prend mon petit déjeuner avec du miel, jambon, fromage et pain campagnard à base de fruits secs. J’enfile mes baskets. C’est l’heure de rejoindre la ligne de départ. Je suis serein !

5h30 du matin, c’est parti pour 60km de course et 3350 D+ ! On traverse la ville du Mont-Dore puis on s’enfonce sur un petit chemin plutôt roulant. On commence à grimper en douceur vers le Col du Capucin. J’alterne la course puis la marche dans les portions les plus difficiles. Je lève la tête, quand soudain, j’aperçois ce spectacle magnifique… La pleine lune se découvre à travers la montagne. Sur les crêtes, nous sommes balayés par un vent très fort. Il fait encore nuit, on devine le chemin grâce à la longue trainée des frontales qui parsème la cime. 7km de course, 400 D+ avalés en une heure. Le Capucin est derrière moi, c’est parti pour une longue descente d’environ 11KM qui me permettra d’atteindre le premier ravitaillement. Le jour se lève tranquillement, la visibilité s’améliore et les chemins sont très agréables. Je file tranquillement vers le premier ravito, les parents d’Emilie m’encouragent. Je mange une tranche de jambon, un morceau de Saint Nectaire, et je repars pour la première vraie difficulté du parcours.

20KM de course, c’est le début des difficultés

J’attaque la montée du Puy Gros, 4KM et 600 D+ aux alentours de 8H00. Je marche d’un bon rythme à l’aide de mes bâtons. J’arrive au sommet en un peu moins d’une heure d’effort. Pour le moment, je me sens bien. Je trace vers le second ravitaillement qui est au 28KM. L’ambiance est bonne. J’en profite pour jeter un oeil sur mon portable et lire vos messages d’encouragement ! Je prends un peu plus mon temps pour récupérer et manger. Je fais le plein d’eau… Et c’est déjà le moment de repartir.

Il est 9H30 quand je m’engage vers une portion 10 KM, 700D+ où je vais successivement traverser le Col de la Croix Morand et le Puy de l’Angle qui culmine à 1738m. La montée est longue mais la pente est plutôt douce. Les chemins passent dans les pâturages, on croise un troupeau de vaches à corne, pas très rassurant même si elles ont l’air totalement inoffensives. On redescend vers le col de la Croix Saint-Robert pour le dernier ravitaillement solide. Les parents d’Emilie sont toujours là. A peine le temps de manger et avaler une soupe, je vois arriver Emilie ! Elle est en forme. Je ne traine pas trop, il me reste encore 20KM et quelques belles côtes à gravir. Je remonte vers le Puy des Crevasses pour redescendre ensuite vers la vallée de Chaudefour. Je cours sur un chemin plutôt technique, très plaisant. Depuis quelques kilomètres, nous sommes rejoints par des coureurs du 34KM.

Petite baisse de régime pour la montée vers le Puy de Sancy

Le soleil commence à cogner, il est 13H30 et je suis en bas de la vallée de Chaudefour. Le public nous encourage, c’est toujours bon pour le moral. La dernière ascension longue de 6km s’offre à moi. On commence à grimper sur un chemin à l’ombre avec un terrain jonché de gros cailloux glissants. Justement, j’ai expérimenté :-) Je glisse, mon bâton se coince dans une crevasse et il se casse en deux. Je vais devoir terminer l’ascension sans mes précieux bâtons. Je commence à fatiguer un peu, je suis au ralenti et il me reste encore 5KM à parcourir avant d’atteindre le sommet du Sancy. J’ai ma première baisse de morale, si près du but ! La première partie passée, nous arrivons à découvert, le soleil termine de m’achever… Je m’arrête faire une petite sieste. Je repars 10 minutes plus tard en meilleure forme pour terminer l’ultime difficulté du parcours. Alors que je croyais avoir atteint le sommet, je vois devant moi se dresser les mètres à gravir, plutôt abrupte mais largement à ma portée. Les derniers mètres sont compliqués mais je sais qu’ensuite ça sera que de la descente jusqu’au bout. Une dernière salve d’encouragement au sommet et j’attaque la descente vers le Mont Dore. Le début est plutôt technique et ensuite c’est de plus en plus roulant. Je dépasse plusieurs coureurs qui n’ont plus la force de terminer en courant. Enfin, je rejoins une coureuse avec qui je vais terminer les 3 derniers kilomètres rapidement.

La ligne d’arrivée est devant moi. Je pense à tous les paysages splendides que nous avons traversés, les pâturages, les vaches, moutons et autres chevaux que nous avons croisés. Je vois encore cette lune pleine qui se lève sur les crêtes balayées par les vents dans la nuit. Les encouragements qui font du bien tout au long du parcours. Et je suis tout simplement heureux d’avoir terminé ce beau trail en courant et en forme :-)

27 septembre 2015
Grand Trail du Sancy — 60 km — 3350 m D+

😃 Romain